Sélectionner une page

Los Amantes de Teruel ou Les Amants

L’histoire d’amour d’Isabelle de Segura et Diego de Marcilla, les Amants de Teruel, remonte au XIIIe siècle. Lui étant fils cadet, il ne pouvait prétendre à l’héritage familial; alors qu’elle, était une fille unique de l’une des maisons les plus riches de la ville. Dans de telles conditions, leur amour ne pouvait se concrétiser que si Diego était capable d’obtenir les richesses suffisantes pour apporter une dot conforme aux demandes de la famille d’Isabelle. Par conséquent, le père d’Isabelle accorda à Diego cinq années pour remplir cet objectif. Ainsi, le jeune homme intégra en tant que soldat les troupes chrétiennes qui luttaient contre l’invasion musulmane avec la promesse de revenir riche. Pendant ce temps, Isabelle attendait à Teruel, en repoussant des propositions de mariage de plusieurs des nobles de la ville et en voyant l’impatience grandissante de son père désirant la marier dès que possible.Au terme des cinq ans, sans nouvelles de Diego, Isabelle céda et se maria, sans savoir que son bienaimé arriverait le lendemain dans la ville plus riche que jamais. En apprenant le mariage d’Isabelle, Diego osa entrer seul dans la chambre des nouveaux mariés pour demander à Isabelle un premier et dernier baiser. Elle le lui refusa puisqu’elle était une femme mariée, et lui, devant un tel mépris, en mourut. Le lendemain, durant les obsèques de Diego, comme elle réalisait son malheur, Isabelle s’approcha du corps sans vie de son bienaimé et selon la tradition, elle lui donna dans la mort le baiser refusé alors qu’il vivait encore pour, immédiatement mourir aux côtés de son amour. Suite à cette histoire célèbre, les corps des amants ont été enterrés ensemble dans l’une des chapelles de l’Église de San Pedro.

En 1555, au cours de quelques œuvres réalisées dans cette église, sont apparus les corps de deux jeunes qui, enterrés ensemble, ont été immédiatement considérés par la tradition populaire comme les Amants de Teruel. En 1619 quand, grâce à la découverte d’un document daté du XIVe siècle et intitulé Histoire des Amants de Teruel, la tradition populaire s’est convertie en histoire avec confirmation des faits et de l’identité des corps.

Actuellement, les restes des Amants de Teruel sont honorés dans le mausolée ou Mausoleo de los Amantes, un musée et centre d’interprétation annexe à l’Église de San Pedro. On y analyse le contexte social et culturel de cette histoire, en plus de montrer la riche production artistique générée par la tradition des Amants, source d’inspiration pour des écrivains commeTirso de Molina ou Juan Eugenio Hartzenbusch, des musiciens comme Tomás Bretón ou des peintres comme Muñoz Degraín.

En plus de la visite du Mausolée, la Fundación Amantes – une fondation chargée de traiter toute cette richesse culturelle-, offre des visites guidées de l’Église et de la tour mudéjare de San Pedro. Elle réalise aussi différents ateliers et activités d’animation pour faire interagir les plus jeunes avec l’histoire médiévale de Teruel son legs patrimonial considérable.

Information
Mausoleo Amantes
C/ Matías Abad, 3 … 44001 Teruel (Spain) … Tlf.: (+34) 978 618 398

 

Galerie d’images
Share This

Esta web utiliza cookies para obtener estadísticas sobre las visitas, pero no almacena información personal. ¿Qué son las cookies?

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar